Exercices P3 AP1 _ 3e

Les exercices suivants portent sur l’AP1 de la période 3 pour laquelle nous n’avions pas fait d’exercice. Cet AP datant de quelques semaines, je vous suggère de le relire avant de faire ces exercices ; d’autant plus qu’il faisait un bilan des différentes propositions, notions parfois difficiles.

Correction à suivre.

I Analyse de phrases

Méthode

Recopiez les phrases suivantes en sautant des lignes.

Pensez à repérer tous les verbes conjugués (soulignez-les au crayon à papier).

Séparez les différentes propositions par une barre verticale.

Entourez le mot ou le signe de ponctuation qui relie les propositions.

Identifiez et nommez (en abrégeant) le plus précisément possible les propositions.

Indiquez la fonction de chacune des Propositions Subordonnées.

Cet exercice peut se révéler difficile pour certains ; car il réclame de solides compétences et connaissances en grammaire. Si c’est le cas pour vous, essayez de réaliser quand même les trois premières consignes, et tentez de comprendre la correction. Si vous n’y arrivez pas, ce n’est pas grave.

  1. Quand on se fait entendre, on parle toujours bien. (Molière)

  2. Je me révolte donc nous sommes (A. Camus)

  3. Je préfère les chats aux chiens parce qu’il n’y a pas de chats policiers. (J. Cocteau)

  4. Souviens-toi, homme, que tu es poussière et que tu retourneras poussière. (la Genèse)

  5. Je ne faisais aucun mouvement afin qu’on ne m’entendît pas d’en bas. (Marcel Proust)

  6. C’est un malheur de n’être point aimé ; mais c’est un affront de ne l’être plus. (Montesquieu)

  7. Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. (Lavoisier)

  8. Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point. (Blaise Pascal)

  9. L’amour qui naît subitement est le plus long à guérir. (Jean de La Bruyère)

  10. On s’aperçoit que le courage le plus rare est celui de penser. (A. France)

  11. L’amour est un tyran qui n’épargne personne. (Pierre Corneille)

  12. Je sors du théâtre meilleur parce que j’y ai été attendri. (Beaumarchais)

  13. Un enfant prodige est un enfant dont les parents ont beaucoup d’imagination. (J. Cocteau)

II Modification de phrases

Réunissez les phrases d’un même numéro en une unique phrase complexe qui comportera une subordonnée relative qui permettra d’éviter la répétition.

Cet exercice est également difficile. Si vous n’y arrivez pas, ce n’est toujours pas grave, essayez de comprendre la correction et d’y repérer les propositions subordonnées relatives.

1) Beaumarchais est un dramaturge du XVIIIe siècle. Beaumarchais a écrit Les Noces de Figaro.

2) Marivaux a écrit de nombreuses pièces. J’ai beaucoup aimé toutes ces pièces. Arlequin est le héros de plusieurs d’entre elles.

3) Je passerai mes vacances à Barcelone. Mes amis sont déjà partis et m’attendent à Barcelone.

4) L’Encyclopédie est une œuvre immense. Les philosophes des lumières ont dû collaborer pour l’Encyclopédie.