Art engagé _ 3e

Le roman La ferme des animaux dénonce le régime stalinien mais de manière plus large dénonce tous les régimes autoritaires et l’organisation de beaucoup de sociétés où un petit nombre exploite la masse des travailleurs.

Dans cet article, vous trouverez des indications d’œuvres de différents arts qui ont en commun d’avoir été créées en se préoccupant du message porté par la création.

Norman Rockwell, The problem with all live with (1964)

Tout d’abord un lien vers le site de France Culture qui vous présentera différentes œuvres picturales : https://www.franceculture.fr/peinture/six-peintres-qui-ont-denonce-les-horreurs-de-la-guerre

Ensuite quelques chansons qui ont porté un message contestataire sur différents sujets :

Strange fruit de Billie Holiday (1939). Un standard absolu du jazz. Ce qui est dénoncé apparaît très clairement dans la vidéo, laquelle contient des images extrêmement dures (je ne vous incite pas à la regarder ; si vous voulez comprendre, l’image figée est déjà suffisamment claire).

En lien avec la défense de la classe ouvrière, un thème à rapprocher de La Ferme des Animaux, Salt of the Earth des Rolling Stones (vous connaissez ce groupe au moins pour avoir vu leur “logo”).

Pour vous montrer que les chansons engagées existent encore et existent en France  : Tout va bien d’OrelSan (2017).

Le chant de révolte – dit “Protest Song” en anglais – compte encore beaucoup de titres que je ne peux pas tous placer ici mais je vous en cite encore quelques uns, en vrac : Get Up, Stand Up de Bob Marley (reggae), Mississippi Goddam de Nina Simone (jazz), Say It Loud de James Brown (funk), Sunday Bloody Sunday de U2 (rock), What’s Going On de Marvin Gaye (soul), Kendrick Lamar Allright (rap)…

Chansons engagées en français : Le Déserteur de B. Vian (chanson française), L’homme pressé de Noir Désir (rock),  Peau noire, masque blanc de la Rumeur, Grave Eddy de Pretto (rap), Balance ton quoi, Angèle…